Sirop de sureau

D’ici un mois, les fleurs de sureau devraient éclore, ce sera le moment de cueillir les ombelles bien ouvertes et encore blanches et bien parfumées (et si possible sans trop de pucerons), de prélever les fleurs du bout des doigts et laisser le moins possible de tiges vertes et hop dans une bassine. Au cas où vous auriez trop de fleurs sur les bras, il est possible de les surgeler telles quelles et de préparer le sirop hors saison. La période de floraison est courte alors n’hésitez pas.

Le sirop de sureau se boit avec de l’eau plate, 1 volume de sirop pour 3 volumes d’eau. Vous pouvez aussi l’utiliser avec du vin blanc comme un kir.

Le sirop de fleurs de sureau de Kinn (Fläderblomssaft)

Ingrédients

  • 25 à 30 fleurs de sureau
  • 2 l eau bouillante
  • 50 g ou 1/2 dl acide citrique (optionnel si vous congelez)
  • 1.5 à 2 kg sucre en poudre
  • 4 citrons bios, lavés, en rondelles (très fines si vous avez le temps)

Préparation

  1. Oter des fleurs le maximum de tiges, et d’insectes (en les secouant). Surtout ne passez pas à l’eau les fleurs. Une technique pour se débarrasser des tiges plus facilement est de les congeler dans un sac plastique puis de secouer pour ne garder que les fleurs.
  2. Les mettre ensuite dans une grande bassine, verser dessus l’acide citrique. Disposer sur les fleurs les rondelles de citrons.
  3. Faire le sirop : porter l’eau à ébullition dans une autre casserole, ajoutez le sucre et le laisser fondre.
  4. Verser ensuite le mélange sur les fleurs.
  5. Une fois refroidit, ranger la bassine dans un lieu frais (ou frigo) à couvert pendant 3 à 5 jours en remuant régulièrement.
  6. Filtrer avec le chinois et une étamine pour ne conserver que le sirop. Le sirop se conserve environ deux semaines au réfrigérateur, et peut se congeler par petites quantités (moules à glaçons par exemple) pour en profiter toute l’année.

Genre : SambucusLes sureaux, arbustes et plantes herbacées du genre Sambucus, appartenaient à la famille des Caprifoliacées.En Europe trois espèces de sureaux :

  • Sambucus nigra, le sureau noir, aux baies noires comestibles, est l’espèce la plus répandue en Europe ;
  • Sambucus racemosa subsp. racemosa, sous-espèce européenne et asiatique de Sambucus racemosa, appelé aussi sureau rouge ou sureau à grappes aux baies rouges ;
  • Sambucus ebulus, le sureau hièble, est la troisième espèce dans les parties les plus froides de l’Europe de l’ouest. C’est un sureau herbacé rhizomateux dont les baies noires sont toxiques.

cf Wikipédia Le sureau

Le sureau en fleurs à la Chartreuse de Basseville.Le sureau en fleurs à la Chartreuse de Basseville.Le sureau en fleurs à la Chartreuse de Basseville.

Trouvé ailleurs :– Un article de blog avec des Conseils pour réussir le sirop de fleurs de sureau.– Sur ce même blog La saga des fleurs de sureau.

Print Friendly

Une liste des plantes potagèresVisites d’été du jardin

Recette : Sirop de fleurs de sureau (maison)

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de macération : 48h.

Temps de cuisson :  1 min.

Ingrédients

Pour environ 700 ml de sirop à diluer :

  • 7 corymbe de sureau
  • 1 citron
  • 500 g de sucre
  • 600 ml d’eau

Réalisation

  • Dans votre jardin ou dans la campagne, cueillez les fleurs de sureau en veillant à ce qu’elles soient bien épanouies. (cf astuces)
  • Si elles hébergent des locataires, plongez les 30 secondes dans de l’eau vinaigrée, puis égouttez soigneusement.
  • Détachez les fleurs de sureau en laissant le minimum de tiges (*) puis disposez les dans un saladier avec le citron coupé en rondelles et l’eau.
  • Couvrez d’un linge puis laissez mariner 48H.
  • Après ce temps, filtrez le liquide. Pressez bien l’amas de fleur pour récupérer le maximum de liquide.
  • Disposez le dans une casserole avec le sucre puis portez à ébullition.
  • Placez le dans une bouteille, puis conservez au frais.

Servez le sirop fleurs de sureau avec de l’eau à part, que chacun puisse diluer à sa convenance.

Conservation du sirop fleur de sureau :  1 mois au frais

Astuces : Comment reconnaître le sureau noir ?

En fait, il existe plusieurs variétés de sureau :

  • sureau noir :  feuilles bien vertes, fleurs blanches en corymbe (= surface quasi plate) entre mai et juin, étamines jaune, avec des baies noires à l’automne. C’est un arbre qui atteint aisément 7 -9m de haut une fois adulte

  • sureau rouge : fleurs entre avril-mai, baies rouges à l’automne et toxiques si non cuites.

  • sureau hièble : fleurs blanches, étamines roses, baies noires a l’automne. Sa hauteur est limité à 1 à 2m de haut (c’est en fait une herbe). Il est toxique.

Le sureau noir est consommable sous forme de fleurs, et de baies cuites. Pour le reconnaître :

  • Fleurs blanches et étamines jaunes

  • Baies noires à l’automne

  • C’est un vrai arbre qui dépasse obligatoirement les 2-3 m

Un exemple de fleur dans mon jardin :

Astuces pour la réalisation du sirop :

  • (*) Pour détacher les fleurs de sureau, allez-y à la main ou grattez doucement à rebrousse “fleur” avec un couteau. Veillez à ce que les fleurs soient bien sèches. Elles collent beaucoup si elles sont humides.
  • (**)  Vous pouvez faire une conservation plus longue si vous laissez le sirop sur le feu moyen 8-10 minutes pour faire réduire la quantité d’eau.
  • Idée dessert : Vous pouvez réaliser une délicieuse soupe de cerises au sirop de sureau en dessert en : 1) portant à ébullition un peu d’eau dans laquelle vous aurez ajouté du sirop de sureau, 2) retirant la préparation du feu, 3)  y ajoutant vos cerises une fois lavées équeutées (Elles ne cuisent pas entièrement). 4) Laissant refroidir. Dégustez la soupe bien fraîche. 😉

Print Friendly, PDF & Email

Préparation du sirop de sureau:

Collecter les fleurs: c’est la partie champêtre. L’odeur des fleurs de sureau vous donne déjà une idée du goût du sirop.

Cueillir les fleurs de sureauDissoudre le sucre dans l’eau, dans une marmite ou un grand pot et porter à ébullition. Ajouter le reste des ingrédient dans l’eau gardée à température.

Cuire le sureauCouper au ciseaux les fleurs au préalablement lavées et secouées. Enlever le plus gros des queues des fleurs de sureau (le vert donne de l’amertume au sirop). Ajouter les citrons coupés en larges rondelles, les zestes d’orange par-dessus les fleurs. Si les citrons ne sont pas traités, il faut enlever l’écorce.

Faire en sorte que l’eau recouvre bien tous les ingrédients et laisser macérer un jour au moins, deux c’est plus sûr. Au frais bien entendu.

Filtrer le sirop, à l’aide d’un filtre à café ou bien d’un torchon propre et d’un chinois, puis mettre en bouteille (stérilisée c’est mieux, avec de l’Atamon).

EgoutterConserver au frais, et ajouter de ‘acide citrique en poudre pour ajuster le goût.

Et voilà, c’est aussi simple que ça! C’est fleurs sont de petits miracles: elles sont tellement parfumées qu’il suffit de les plonger dans un liquide pour qu’il prenne leur goût délicat. Avec les fleurs de sureau, c’est possible d’aromatiser des glaces, des yaourts, et bien d’autres choses.

Avez-vous d’autres idées?

La recette – en français !

  • 10 ombelles de sureau
  • 2 citrons bio
  • 600 ml d’eau
  • 900 gr de sucre de canne bio

J’ai doublé toutes les quantités. Une fois les fleurs ramassées, il faut bien les secouer pour retirer toutes les petites bêtes et les mettre dans une grande casserole ou un saladier. Peler les citrons, les couper en tranches et mettre tout ça avec le sureau. Dans une autre casserole chauffer l’eau et le sucre et laisser bouillir quelques minutes, puis verser le sirop sur le sureau et les citrons.

Et voilà, il suffit de bien mélanger et de couvrir pour 24 heures.

Le lendemain il reste à filtrer le mélange et mettre en bouteilles ou en sachets plastiques spéciales glaçons – ils trainaient depuis une dizaine d’années dans mon tiroir. Conserver les bouteilles au frigo ou congeler.

Pour déguster mettre tout simplement un glaçon de sirop dans un verre d’eau plate ou gazeuse.

Les restes

J’ai passé ensuite les citrons et le sureau à la centrifugeuse pour extraire tout le jus et j’ai ajouté un restant de sirop, de façon à avoir environ 1/2 litre de liquide. J’ai mélangé une partie avec 1 cuillerée à café rase de agar-agar dans une casserole et fait bouillir 30 secondes avant de rajouter le restant du liquide en mélangeant bien.

Et voilà un ou deux pots de gelée citron-sureau pour les tartines du matin !

Partagez, partagez … Pin on PinterestShare on Google+Share on StumbleUponShare on TumblrEmail this to someone

Share on Google+Share on Tumblr

Sous la protection du sureau

Sureau (Sambucus nigra)

Cet article est paru dans le magazine Plantes & Santé

J’apprécie tant le sureau que j’en ai planté au jardin. Quand mes amis me signalent qu’il y en a à foison au bord d’un canal à proximité, je leur explique mon envie de posséder un exemplaire de chaque plante médicinale dans mon petit univers pour pouvoir les observer au gré des saisons.

Un hiver sans sureau ? Pas chez moi !

Vous avez dit médicinal?

Pour le sureau noir, il y a deux saisons à ne pas manquer: le printemps et l’automne. Le printemps nous donne les fleurs, ces belles ombelles jaune pâle au parfum riche et puissant.

On les sèche pour en faire des infusions, aux vertus sudorifiques. En d’autres termes, elles font transpirer. C’est surtout utile pendant les fièvres, lorsqu’une bonne transpiration peut permettre à notre corps d’éliminer une partie de la chaleur emprisonnée dans le sang.

On laisse passer la phase montante de la fièvre, au cours de laquelle on aura recours aux plantes épicées pour réchauffer la personne grelottante. Lorsqu’elle repousse enfin les couvertures, car elle a trop chaud, il est temps de préparer un litre d’infusion avec 30 g de fleurs sèches (dix minutes d’infusion à couvert). On laisse refroidir et on boit tiède ou froid.

À l’automne, les fruits nous permettent de préparer un sirop délicieux. Ils sont riches en anthocyanosides, flavonoïdes, vitamines et antioxydants. Ils contiennent des substances qui inhibent la neuraminidase, une enzyme utilisée par le virus de la grippe pour pénétrer nos tissus et nos cellules, et donc se développer à notre insu.

Au jardin

Vous trouverez des plants de sureau dans certaines pépinières. Mais j’en ai souvent démarré de graines, et la croissance est très rapide.

Faites tremper les fruits secs pendant une nuit dans de l’eau froide, puis écrasez-les au travers d’une passoire le lendemain. Récupérez les graines. Semez-les humides en extérieur, dans de gros pots de 10 litres ou dans des bacs de plantation. Ceci doit se faire à l’automne ou pendant l’hiver.

Sureau (Sambucus nigra)

En extérieur

N’essayez pas de faire germer en intérieur, car la graine a pour cela besoin de températures oscillantes. N’utilisez pas un terreau stérile, car la graine requiert unsol vivant et riche. En effet, les champignons et bactéries du terreau vont produire de l’acide gibbérellique, qui facilite la germination.

Après germination, gardez les plantules pendant une saison en pot dans un endroit ombragé. Vous pourrez les planter en pleine terre à la saison suivante afin de maximiser la survie de votre progéniture.

Compost et humidité

Le sureau adore l’azote. Donnez-lui une grande quantité de compost pour une croissance optimale. La fiente de poule est aussi très appréciée.

L’endroit idéal pour le sureau est une position dans laquelle il peut profiter de l’ombre d’autres arbres. Une petite canopée, en quelque sorte. Sinon, une position mi-ombre mi-soleil lui suffira.

Côté arrosage, il ne faudra pas être ingrat, le sureau apprécie une terre riche et humide. Il est préférable d’avoir trois arbustes au jardin afin de faciliter la pollinisation et d’obtenir les fruits tant convoités.

En fin de saison, les nouvelles branches vertes se transforment en bois, fournissant la charpente pour l’année suivante. Vous pouvez tailler à ce moment-là pour donner à cet arbuste la forme souhaitée. Afin de récolter avec plus de facilité, je préfère un port buissonnant, et je taille donc toute branche qui s’élève un peu trop haut.

Sureau (Sambucus nigra)

Ramassage et séchage

Ramassez les fleurs au printemps, sachant que toute ombelle récoltée ne donnera pas de fruits. Faites-les sécher à plat sur une grille, puis stockez-les dans des sacs en papier afin d’en faire des infusions.

Les fruits se ramassent à l’automne, lorsqu’ils sont bien noirs et mûrs. Ramassez l’ombelle complète avec les fruits et faites-les sécher à plat. Une fois qu’ils sont secs, vous pouvez les détacher des tiges et les stocker dans des sacs en papier. Attention, le fruit tache énormément, pas d’habits blancs ce jour-là!

À l’atelier : un sirop anti-grippal

Ce sirop est idéal pour stimuler l’immunité des enfants. De plus, il est délicieux!

Notez que tout le matériel doit être stérilisé au préalable: bouteilles, passoire, entonnoir, etc.

Sureau (Sambucus nigra)

Ingrédients

  • Baies de sureau sèches
  • Eau
  • Miel liquide
  • Un demi-citron
  • En option: rhum.

Préparation

1. Placez les baies dans une casserole, les recouvrir avec 2 fois leur volume d’eau froide et faites frémir pendant 30 minutes à feu doux, sans couvercle.

2. Versez le tout au travers d’une passoire. À l’aide d’une cuillère en bois, écrasez bien les baies au travers de la passoire.

3. Mesurez la quantité de pulpe obtenue au verre mesureur.

4. Rajoutez 2 fois le poids en miel. Ainsi, pour 100 ml de liquide, rajoutez 200 g de miel. Incorporez-le à la préparation encore chaude afin de bien le diluer. Cela donne un sirop très sucré, mais stable à température ambiante. Utilisez moins de miel si vous gardez le sirop au réfrigérateur.

5. Rajoutez, si vous le désirez, 1 cuillère à soupe de rhum pour chaque 100 ml de sirop obtenu. L’alcool améliore la conservation.

6. Afin d’augmenter aussi la stabilité du sirop, vous pouvez rajouter le jus d’un demi-citron pour chaque 100 ml de sirop. Les bactéries survivent difficilement dans un milieu acide.

7. À l’aide de l’entonnoir, versez votre sirop dans de petites bouteilles en verre.

Posologie

  • En prévention, une prise 2 à 3 fois par jour.
  • Lorsque la grippe est là, une prise toutes les 2 heures jusqu’à 6 prises par jour.
  • Enfant entre 1 et 2 ans: 1/4 de cuillère à café par prise.
  • Enfant de 2 à 6 ans: 1/2 cuillère à café par prise.
  • Enfant plus âgé: 1 cuillère à café par prise.

Partagez cet article :

FacebookFacebookTwitterTwitterGoogleGooglePinterestPinterest

Entre nous :

Vous aussi, les fleurs ça vous titille les papilles ?

Vous l’utilisez dans quoi votre sirop de sureau ?

Découvrez aussi :

  • Sirop et Bonbons au Gingembre
  • Confiture de Cornouilles à la Fleur de Glycine
  • Smoothie Pastèque avec sa Touche de Sureau

Print Friendly, PDF & Email

Понравилась статья? Поделиться с друзьями: