Recette pain au chocolat

Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de goûter aux petits pains au chocolat blanc, mais si ce n’est pas le cas, voici une recette pour les découvrir !

Il ne s’agit pas de pains au chocolat façon feuilletage et beurre, mais non, il s’agit d’une vraie pâte à pain, dans laquelle on introduit des morceaux de choco.

« Light ! » me direz-vous…..

« ça dépend de gourmandise » vous répondrai-je.

Dans ma recette je mets 250 g de choco blanc pour 16 petits pains….mais mon fils m’a dit qu’il en voudrait bien encore un peu plus la prochaine fois….à vous de voir ! :D

PAINS AU CHOCOLAT BLANC

Avant de commencer, sachez que j’ai tout fait dans un robot type magimix/moulinex et leurs copains.Mais ça marche aussi avec un robot pétrisseur, et même, pour ceux qui s’en servent encore, avec ses propres mains (et ses mains propres). Ou encore avec les mains de quelqu’un d’autre (toujours propres), mais là vous atteignez un niveau de flemmardise qui force mon respect.

Ingrédients pour 16 petits pains : 500 g de farine T55, 12 g de levure fraiche (le cube), 300 ml d’eau, 10 g de sel, 250 g de chocolat blanc (plus ou moins selon votre gourmandise).

  • Délayer la levure (la faire fondre) dans une petite partie de l’eau, puis ajouter l’eau restante.J’utilise de l’eau à température ambiante.
  • Ajouter la farine, puis le sel, et pétrir.
  • Incorporer le chocolat blanc coupé en petits morceaux de tailles diverses.Si vous pétrissez à la main ou au crochet, vous pouvez mettre le chocolat avant que la pâte soit complètement pétrie.Avec mon robot couteau, j’ai préféré sortir ma pâte et incorporer le chocolat en pétrissant à la main.
  • Mettre la pâte dans un saladier, couvrir d’un torchon, et laisser lever jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume (1 à 2 heures)Je chauffe mon four à 35°, je mets mon saladier à l’intérieur et j’éteins mon four.
  • Former 16 petites boules, les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, couvrir avec le torchon, et faire lever à nouveau pendant 30 mn.
  • Mettre à cuire dans un four préchauffé à 220° pendant environ 12 mn ou jusqu’à ce que le pain ait une jolie couleur dorée.La durée de cuisson dépend de votre four, surveillez.

Attention : si vous voyez du chocolat blanc couler et cramer, c’est normal.

Laisser refroidir, ou pas, vos petits pains, dégustez, et venez me dire si la recette vous a plu ;)

Print Friendly, PDF & Email

Le pain au chocolat, appelé aussi chocolatine, est une viennoiserie bien connue, faite à base de pâte feuilletée. La partie la plus délicate de sa recette tient dans la préparation de sa pâte levée feuilletée.

La pâte levée feuilletée est la pâte à la base de croissants, du pain au chocolat et d’autres viennoiseries. Prévoir un kilo de farine type 55 ou 65, 25 g de sel fin, 60 g de levure de boulanger fraîche, 120 g de sucre en poudre, 200 g de beurre normal, 500 g de beurre à tourage et 480 g de lait. Pour les pains, prévoir des bâtonnets ou des morceaux de chocolat noir.

La détrempe

La pâte se prépare idéalement dans un batteur. Déposer la farine dans le bol, ajouter la levure sur un côté, et le sel et le sucre de l’autre, en prenant garde à ce que la levure n’entre pas en contact direct avec le sucre et le sel. Ajouter le lait tiède et le beurre à température ambiante. Utiliser le crochet du batteur pour pétrir la pâte à vitesse moyenne pendant une dizaine de minutes. Une fois le pétrissage achevé, retirer la pâte du bol et la diviser en deux parties égales. Placer chaque boule de pâte dans un saladier, et recouvrir chaque boule de film étirable.

Placer les saladiers dans un four tiède (25 à 30 °C) pendant ¾ d’heure pour que la pâte puisse pousser (augmenter de volume). Une fois le poussage terminé, retirer le film étirable, et rompre la pâte, c’est-à-dire pousser l’excédent d’air dans la pâte avec le dos de la main. Étaler ensuite chaque boule de pâte en rectangle avec les mains. Disposer chaque rectangle sur une plaque recouverte de film étirable, et envelopper la pâte de film. Placer la plaque au congélateur 20 minutes, puis retourner la pâte et laisser encore 25 minutes au congélateur.

Le pliage en portefeuille

Sortir les plaques du congélateur et vérifier la consistance de la pâte, elle doit s’être raffermie. Retirer le film et abaisser la pâte dans le sens de sa longueur. Écraser 250 g de beurre à tourage et le disposer dans un carré faisant un tiers de la longueur de la pâte, et au centre de celle-ci. Les deux pans de chaque côté de la partie beurrée doivent arriver au centre de cette dernière une fois rabattu, dans un pliage dit en portefeuille.

Lors de ce pliage, les deux bords externes de la pâte doivent parfaitement se rejoindre au centre de la partie beurrée. Plier ensuite la pâte en deux par la moitié (au niveau de la jointure des deux bords) pour achever le pliage en portefeuille. Recouvrir le tout de film et laisser reposer ½ heure au frais. Recommencer la même étape pour l’autre moitié de pâte.

Le tourage de la pâte

Sortir la pâte et la déposer sur un plan de travail fariné. Abaisser la pâte au rouleau dans le sens de la longueur. Plier un tiers de la pâte vers l’intérieur, et l’autre tiers par-dessus. Envelopper la pâte dans du film, entreposer la 30 minutes au réfrigérateur et procéder de la même manière avec l’autre pâte.

La préparation des pains au chocolat

Retirer le film et abaisser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné, pour atteindre un rectangle régulier de 50 cm de longueur sur 45 de largeur et d’une épaisseur d’environ 4 mm. Diviser la pâte en 3 bandes de 15 cm de largeur. Débiter ensuite chaque bande en rectangles de 8,5 cm.

Disposer une fine rangée de chocolat à 2 cm de chaque bord rectangle de pâte. La replier sur le chocolat d’un côté, et faire rouler jusqu’au bout, sans presser ni serrer. Bloquer la pâte sur le dessous et légèrement aplatir.

La cuisson

Disposer les pains au chocolat sur une plaque de cuisson en silicone en les espaçant, et les dorer au jaune d’œuf. Les mettre à lever 2 h à 25 °C. Dorer les pains à nouveau et enfourner à 170 °C en chaleur tournante pendant 20 minutes. Attendre qu’ils soient refroidis avant de les manipuler.

Понравилась статья? Поделиться с друзьями: