Lapin de pâques

Pourquoi y-a-t-il des lapins dans la tradition chrétienne de Pâques ?

Le lapin est un symbole païen très ancien (3000 av JC) de la fertilité, du renouveau, tout comme les oeufs (au moment où le printemps pointe son nez).Ce sont les Allemands qui auraient introduit le lapin dans la fête de Pâques suite à une légende allemande dans laquelle des enfants naïfs auraient cru que c’était un lapin qui était à l’origine des oeufs cachés dans le jardin par leur pauvre mère.

En France ce sont les cloches de Rome qui viennent apporter les oeufs de Pâques. Voir l’article de Bastien.En Australie, où le lapin est en surnombre, on tente de remplacer le lapin de Pâques par une espèce de rat à long nez : le bilbi.

Les oeufs en chocolat ?Encore une opération commerciale héhé des chocolatiers du XVIIIe car au sortir du période de jeun on mange à foison 😉

Sources : wikipédia et ornoques.com

Si c’est l’origine des oeufs de Pâques qui vous intéresse, c’est la possibilité après la période jeûne de Carême de manger les œufs interdits pendant cette fête religieuse chrétienne selon wikipédia.

Contenu en relation…

  • Origine des cloches de pâquesOrigine des cloches de pâques
  • Pisse and l’oeuf !Pisse and l’oeuf !
  • Pourquoi fait-on des crêpes à la chandeleur ?Pourquoi fait-on des crêpes à la chandeleur ?
  • Origine de la fête du travailOrigine de la fête du travail

Même si elles sont plus fêtées par tradition que par commémoration religieuse ; en Australie, les fêtes de Pâques sont très importantes. Les australiens ont même le droit à 2 jours fériés ! Ils bénéficient donc d’un long week-end pendant lequel ils se retrouvent en famille et entre amis. Lors de cette période de vacances scolaires, de nombreux australiens posent des congés et partent en voyage pour profiter des derniers jours de beau temps ; car dans l’hémisphère Sud, Pâques marquent l’entrée dans l’automne.Comme nous, les australiens mangent beaucoup de chocolat pendant cette période mais certaines coutumes de la culture anglo-saxonne différent quelque peu des nôtres.

Les traditions

Photo : Rod Waddington / flickr

Le jour du Vendredi Saint (Good Friday) correspond dans le calendrier chrétien à la crucifixion de Jésus. C’est le jour où l’on déguste des hot cross buns : de délicieux petits pains briochés sucrés, aux épices, garnis de raisins secs et parfois de zestes d’agrumes. Chaque petit pain est décoré d’une croix blanche qui représenterait la croix sur laquelle Jésus a été crucifié. Pour ceux qui souhaitent goûter cette recette traditionnelle, la recette du chef cuisinier Jamie Olivier est ici.

Le dimanche, jour de Pâques (Easter day) correspond à la résurrection de Jésus et au jour de la distribution des œufs en chocolat. Mais en Australie ce ne sont pas les cloches qui déposent les friandises, mais le easter bunny (lapin de Pâques) qu’on essaie de remplacer petit à petit par le easter bilby. C’est également le jour de la fameuse parade des bonnets de Pâques. Cette tradition anglo-saxonne consiste à défiler dans les rues affublés de chapeaux plus ou moins originaux (décorés d’oreilles de lapins, de fleurs, d’œufs) ou de costumes (lapins, poules).

Le lundi de Pâques (Easter Monday) qui clôture ce long week-end est l’occasion d’organiser un grand repas en famille ; le plus souvent un barbecue qui est souvent le dernier de l’année (du moins pour certaines régions). Avec le jour de Noël, c’est l’un des seuls jours de l’année durant lequel tous les magasins sont fermés ! C’est très étonnant car les rues des grandes villes sont totalement désertes ; on se croirait dans des villes fantômes !

Les festivités

Photo : Mikol / flickr

Le Sydney Royal Easter Show se déroule pendant 2 semaines depuis 1823 et attire chaque année près de 850 000 personnes. Ce festival unique en son genre met à l’honneur les animaux, les traditions rurales et le monde agricole. Il propose une multitude d’activités et de divertissements, des plus classiques aux plus insolites : dégustation de produits ; concours d’animaux ; fête foraine ; spectacle de motos ; concerts ; parades ; défilés de mode ; compétition internationale de … coupe de bois et bien d’autres choses encore. Chaque soirée est clôturée par un magnifique feu d’artifice. Bref, il y en a pour tous les goûts et tous les âges !

Pâques c’est également la période de la Rip Curl Pro : la compétition de surf la plus ancienne et l’une des plus importantes au monde. Chaque année, les meilleurs surfeurs de la planète se retrouvent à Bells Beachsur la Great Ocean Road pour tenter de remporter le titre de champion du monde. C’est d’ailleurs le seul événement sportif professionnel permis le Vendredi Saint.

Le jour de Pâques, c’est le Blessing of the fleet à Ulladulla (NSW) : une cérémonie traditionnelle aux origines méditerranéennes et organisée depuis les années 30. Les bateaux de pêche  y sont bénis en hommage à St Pierre, (Saint patron des pêcheurs). La journée commence par un défilé de chars et de gens costumés et se termine par un feu d’artifice.

Le bilby de Pâques

En Australie le lapin n’a plus la côte ! Cet animal qui n’a pas de prédateur sur l’île prolifère depuis son introduction par les européens pendant la 2e moitié du XIXe siècle. Il dévore la végétation, accélérant la désertification et menaçant l’équilibre écologique et l’agriculture. De plus, il se nourrit des mêmes aliments que les wallabies dont la population a depuis diminué. Il est donc considéré par les australiens comme un véritable parasite.

Le bilby est un petit marsupial endémique d’Australie qui ressemble au lapin. Il est, quant à lui, menacé d’extinction car chassé pour sa douce fourrure et victime de ces prédateurs (les chats sauvages et les renards). Pour endiguer sa disparition, le gouvernement a donc lancé en 2005 la journée nationale du bilby (“National bilby day”). Depuis les petits australiens ont pris l’habitude de déguster, un bilby en chocolat à la place du traditionnel lapin en chocolat. Même si les lapins en chocolat existent toujours, la vente des easter bilbies (ou bilbies de Pâques) augmente chaque année. Elle permet de récolter des fonds afin de préserver ces petits mammifères.

Photo : Istolethetv / flickr

Partagez cet article :

Pourquoi un lapin qui pond des œufs ?

Le coup du lapin qui arrive à pondre des œufs, ça viendrait d’une légende de Saxe, dans le sud de l’Allemagne. Une mère, pauvre, voulait offrir des cadeaux à ses enfants, mais elle n’en avait pas les moyens. Elle a décidé de récupérer des œufs, de les décorer et de les cacher dans son jardin. Quand ses enfants les ont trouvés, un lapin était là et ils ont pensé qu’il les avait pondus. Oui, tout ça pour ça.

Si on creuse un peu plus dans le terrier, en fait, le lapin, c’est un signe de fécondité. Oui, je te vois venir et tu n’as pas tort, c’est un peu parce que les lapins ça baise comme des lapins. Cela dit, c’est surtout parce que ça fait beaucoup de petits à chaque portée. Le lapin c’est fécond quoi. C’est ce qui fait que la version domestique aussi bien que le lièvre ont été les emblèmes de déesses mères – autrement dit de la fécondité, rapport que l’idée c’est de donner la vie. On les retrouve dans les croyances celtiques ou scandinaves, mais aussi, lieu d’origine du Lapin de Pâques, en Saxe avec la déesse Éostre que certains appellent Ostara. Tiens, Pâques, en anglais, ça se dit Easter, et Ostern en allemand. Coïncidence ? Je ne crois pas. Une fois de plus, une fête chrétienne s’est greffée sur une fête qui existait déjà. Et on lui offrait des œufs décorés pour qu’elle fasse venir le printemps. Les œufs, question symbole de fécondité, tu fais difficilement mieux. Avec le Lapin de Pâques, tu mélanges les deux, en ressort le combo parfait, même s’il défie la biologie.

Pourquoi à Pâques ?

Tu commences à comprendre pourquoi c’est le Lapin de Pâques et pas d’un autre changement de saison dans l’année. Pâques, c’est la fête chrétienne pour célébrer l’arrivée du printemps sans le dire. On parle de la résurrection de Jésus au lieu de la renaissance de la nature, mais c’est la même idée. Tu peux faire le tour du monde, tu trouveras plein de fêtes pour célébrer l’arrivée du printemps. On est tous humains, on voit assez bien pourquoi y’a de quoi se réjouir quand les beaux jours reviennent. C’est encore plus vrai quand la grande distribution ne te donne pas des fraises en hiver et que ça veut dire que tu vas pouvoir manger autre chose que du choux et des patates de la récolte précédente. Je parlais des bébés lapins avant, mais ce n’est pas tellement ce genre de fécondité qui rajoute des bouches à nourrir qu’on fête avec le printemps. Le truc, c’est plutôt d’avoir de quoi se remplir l’estomac quand le contenu de ton assiette est hyper tributaire de la météo.

Le lapin pour fêter le printemps, c’était déjà là avant Pâques, pour te dire que ça remonte. C’est un truc anglo-saxon qui s’est greffé à la tradition chrétienne dans les régions où ça existait déjà. Venu d’Allemagne, étendu au Royaume-Uni et à l’Est de la France, le lapin est allé sautiller jusqu’aux États-Unis en suivant les migrants allemands à l’époque de la colonisation de l’Amérique du Nord par les Européens. États-Unis qui ont renvoyé la balle – ou l’œuf de Pâques, ce que tu préfères – vers l’Europe avec des films comme Les Cinq légendes ou Hop. Comme les films d’Hollywood et équivalents touchent par mal de monde, l’histoire gagne en pratiquants.

Tout ça pour dire qu’en fait, on parle du Lapin de Pâques, mais ce n’est pas du tout un truc chrétien. La preuve, si ça l’était, toute la chrétienté l’attendrait la veille du matin de Pâques. L’Église a quand même tenté de se réapproprier le truc des œufs en inventant une autre histoire improbable. Celle des cloches de Pâques qui arrêtent de sonner le Jeudi Saint en signe de deuil parce que Jésus est mort. Elles partent ensuite pour Rome – le réalisme n’est pas le souci – et retournent chez elles pour Pâques, virevoltant en lâchant des œufs pour célébrer le miracle de la Résurrection. Les œufs, les croyant•e•s ne sont pas censé•e•s en manger pendant le Carême qui précède Pâques en plus, donc l’idée de l’orgie de protéines, c’était séduisant. Oui, les œufs n’étaient pas en chocolat au départ, c’est venu plus tard, avec les colonies dans des pays qui ont du cacao et l’apparition des chocolatiers qui ont flairé le filon.

Aujourd’hui, les œufs en chocolat de toutes sortes remplissent les rayons de nos magasins avant Pâques, à côté des poules – probablement préférées par les personnes qui sont le plus attachées à la logique – et des poussins, des lapins, des crustacés – j’essayerai de te trouver l’explication –, des moutons et que sais-je encore, c’est l’occasion d’être créatif•ve après tout. L’avantage des chocolats, c’est qu’ils sont relativement inclusifs : il suffit d’avoir de l’argent, pas besoin d’aller à la messe pour en profiter. Tout le monde peut participer à la fête. Les enfants ont plus ou moins de cadeaux à Pâques, mais moins qu’à Noël. Si on croit au Lapin de Pâques comme on peut croire au Père Noël, pour les plus jeunes, Noël reste la fête avec le plus de cadeaux alors que Pâques est religieusement un cran au-dessus. Pourquoi ? Je n’ai pas la réponse, mais elle est sans doute ailleurs que dans la Bible.

Au final, le Lapin qu’on rattache à Pâques n’est qu’une manière parmi d’autres de marquer la venue du printemps. Après tout, les moments de l’année à célébrer restent les mêmes, quelle que soit la manière dont on le fait. Peut-être que ton rituel à toi pour fêter le printemps c’est le premier petit-déjeuner à l’extérieur ou la première balade en forêt ?

Matériel

  • 1 rouleau de papier toilette
  • 1 boîte en carton
  • 1 paire de ciseaux
  • 1 crayon
  • 1 pinceau brosse
  • 1 tube de colle
  • 1 pompon (7mn)
  • 2 yeux mobiles
  • 1 tube de colle
  • 1 feuille blanche
  • 3 petits œufs en chocolat
  • 2 feuilles de papier créatif
  • De la paille

Mise en œuvre

Étape 1

Découpez une bandelette de la boîte en carton puis tracez dessus un cercle de la taille de la partie basse du rouleau de papier toilette. Puis, découpez le cercle en carton.

Étape 2

Posez de la colle sur tout le pourtour de la partie basse du rouleau de papier toilette et posez le cercle en carton dessus.

Étape 3

Dessinez des oreilles de lapins sur votre boîte en carton et découpez-les.

Étape 4

Découpez la feuille de papier créatif en longueur puis collez le morceau découpé le long du rouleau de papier toilette. Prenez une autre feuille de papier créatif et répétez l’opération avec les oreilles de lapins. Ensuite, collez les oreilles sur le rouleau de papier toilette.

Étape 5

Découpez les moustaches de votre lapin avec une feuille blanche. Collez les yeux mobiles, les moustaches et le pompon de 7mn au niveau du museau du lapin. Insérez de la paille dans le rouleau de papier toilette. Votre lapin est prêt à être garni de petits chocolats !

Joyeux Pâques !

Partager cette idée

Le Lapin de Pâques

Il se prend tous les ans pour le Roi de la Fête ! En effet, comme une légende obscure allemande le veut, celui-ci aurait planqué dans les jardins des familles allemandes les oeufs en chocolat la veille de Pâques. Depuis lors, on le glorifie de part le monde en matière croquante et goûteuse pour les petits et les grands. Mais aux origines, assez orientales, le Lièvre de Pâques était le véritable Roi de la fêtes. Mais au fil du temps, le lapin si mignon, mais surtout si pullulant dans les campagnes à travers l’Europe, pris sa place discrètement.

Les oeufs et la poule de Pâques

Pourtant de tradition chrétienne, c’est l’Oeuf comestible et décoré (en chocolat, en sucre ou tout simplement cuit) qui fut le premier présent de la fête de Pâques. Et comme tout à chacun le sait (pas vous ? lol), la poule se légitima de cette création ! Après tout, en saison froide, les cannes étant parti en migration avec leurs copines pipelettes les oies, elle en profita pour avoir son heure de gloire dans la basse-cour. N’était-elle pas la concubine du Coq, Roi de ce territoire de vaches, veaux, cochons et autres viandes sur pattes ? Mais la vraie raison, surtout ne lui dîtes pas la poule étant très rancunière, fut qu’une autre peuplade de notre continent d’il y a bien longtemps, pris la Poule en symbole pour glorifier le renouveau de la vie, celle liée à Pâques… Mais la Poule moderne préfère laisser croire qu’elle a réussi de son propre chef à légaliser les droits à cette fête, entre Masculin et Féminin. On dit bien « le » lapin, et « la » poule, non ? ;-D

Les cloches de Pâques

Et les Cloches de Pâques dans tout cela ? Revenant de Rome la toute puissante après la semaine Sainte, dans leur toges d’or et de bronze, prélates de chez les prélates, elle sont annuellement respectées, adulées et adorées jusqu’à rendre leurs sons graves et puissants dans chaque église de chaque pays à l’heure du renouveau. Rayonnant d’un pouvoir quasi-divin, bien calées dans leurs clochers, elles se trouvaient bien au-dessus de toute cette agitation marketingo-commerciale, même si dans les rayons des supermarchés, on la retrouve de moins en moins.

Et de nos jours ?

Et c’est tout ? Non, justement. Chaque année, on peut apercevoir de nouvelles ménageries s’installer apériodiquement pour charmer les petits-hommes et surtout leurs parents. Ce matin même à Auchan, j’ai pu voir des grenouilles, des vaches, des coqs aussi et autres « trucs bizarres » en ventes entre les marques de chocolats pour petits et grands.

Crédit photos : http://www.sxc.hu

Comment dessiner un lapin de Pâques : le personnage

Pâques est la célébration chrétienne de la résurrection de Jésus, mais les œufs en chocolat saisonniers et le lapin qui les livre ne se trouvent nulle part dans les Écritures. Apprenez comment dessiner un lapin de Paques facilement.

Les origines exactes du lapin de Pâques sont mystérieuses. Une théorie est que le symbole du lapin provient de la tradition païenne, en particulier la fête d’Eostre : une déesse de la fertilité dont le symbole animal était un lapin. Les lapins, connus pour leur élevage énergétique, ont traditionnellement symbolisé la fertilité.

Découvrez comment dessiner un lapin de Pâques kawaii avec cette nouvelle vidéo de Leejus !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Понравилась статья? Поделиться с друзьями: