Couscous recette traditionnelle

Recette du couscous traditionnel

Pour faire votre achat couscoussier, venez voir notre guide d’achat et notre comparatif qui vous permettront de trouver celui qui vous conviendra le mieux.

Pour un diner en famille ou entre amis, le couscous traditionnel est un plat très équilibré que vous pourrez réaliser rapidement et sans beaucoup vous gêner. Il existe plus de cent quarante recettes de couscous. Néanmoins, nous allons nous intéresser au couscous traditionnel qui demande moins d’efforts et est plus économe.

Qu’est-ce que le couscous traditionnel ?

Le couscous traditionnel est un plat équilibré d’origine berbère. Composé de féculents, il peut être 100 % végétarien ou accompagné de viande/poisson. Peu importe lequel vous réalisez, vous ferez certainement voyager vos papilles. Le temps de préparation est de 45 minutes, la cuisson environ 1 h 30 et vous aurez à marquer une pause de 25 minutes.

Quel est l’accessoire idéal pour la cuisson de votre couscous traditionnel ?

Pour la préparation du couscous traditionnel, le couscoussier est ce qu’il vous faut. Il est composé d’une grande marmite où vous ferez cuire votre garniture dans le bouillon et d’une autre partie supérieure dont le fond est percé. Cette dernière est destinée à la cuisson de la semoule qui s’imprègnera légèrement du gout de la garniture par la vapeur. Néanmoins, si vous ne disposez pas d’un couscoussier, vous pourrez utiliser une simple cocotte.

Les ingrédients pour la réalisation du couscous traditionnel ?

Pour une recette de 4 personnes :

  • 800 grammes de semoule
  • 01 bouquet de coriandres et une petite boite de chiches
  • 04 carottes et 04 pommes de terre
  • 03 courgettes et une branche de céleri
  • 03 navets
  • 01 gros oignon
  • 01 poivron rouge et 01 poivron vert
  • 04 cuisses de poulet, 04 merguez et du collier d’agneau
  • 01 cube de bouillon de volaille
  • 03 cuillères à soupe de concentré de tomate et 5 d’huile d’olive
  • 02 cuillères à café de sel, de gingembre de ras-el-hanout et ½ de poivre noir
  • 02 tasses d’eau

A lire aussi : La recette d’un couscousse facile

Les étapes de la préparation du bouillon

  • Dans le couscoussier ou la cocotte, faire dorer le collier d’agneau antérieurement coupé en morceaux et les cuisses de poulet.
  • Rincer les carottes, les courgettes, les navets, les poivrons et le céleri.
  • Peler les navets, les carottes et le céleri puis épépiner les poivrons.
  • Couper ensuite tous les légumes frais en morceaux
  • Après avoir pelé l’oignon, l’émincer pour le faire suer dans la cocotte/le couscoussier avec une cuillère à soupe d’huile d’olive.
  • Ajouter les légumes et laisser chauffer quelques minutes.
  • Mettre le ras-el-hanout, la tomate concentrée et le bouillon de volaille. Rajouter les morceaux d’agneau et les cuisses de poulet.
  • Saler, remuer et recouvrir d’eau les morceaux de viande.
  • Mener à ébullition pendant 45 minutes à la vapeur et à feu doux.
  • 35 minutes après, rincer les pois chiches et les ajouter dans la cocotte.
  • Laisser cuire
  • Rectifier l’assaisonnement si nécessaire puis parsemer la sauce de coriandre.
  • Avant la fin de la cuisson, faire griller les merguez dans une poêle chaude et sans huile.

Les étapes de la préparation du couscous

  • Verser la semoule de couscous dans un grand saladier
  • Ajouter le sel et trois cuillères à soupe d’huile d’olive puis remuer à l’aide d’une fourchette afin d’éviter les grosses boules.
  • Ajouter les deux tasses d’eau bouillante, couvrir puis laisser reposer pendant 5 minutes. À défaut, vous pouvez cuire à la vapeur la semoule.
  • Encore, à l’aide d’une fourchette égrenez le couscous.

Le dressage

Pour ce qui concerne le dressage du couscous traditionnel, il faut :

  1. Dans un premier temps, mettre la semoule dans une assiette,
  2. disposer ensuite les morceaux de viande et les merguez,
  3. arroser enfin avec le bouillon de légumes

Vous pouvez passer à table !

Votre journée s’achèvera de la plus belle manière si vous prenez pour diner du couscous traditionnel. Un repas convivial, complet et plein de saveur que vous êtes libre d’accompagner de lait frais ou de vin rosé servi frais. Parfois, certains le préfèrent avec du thé à la menthe et aux pignons. Peu importe l’accompagnement, l’essentiel c’est de se faire plaisir.

A voir également : Mon avis sur le couscoussier Hora

Le couscous aux 2 viandes et à l’huile d’argan

Le couscous en PLAT PRINCIPAL est généralement servi le vendredi (jour de la grande prière) dans un grand plat rond, autour duquel tous les convives se rassemblent. L’art consiste donc à dresser les graines de semoule au centre en faisant un dôme, qui sera recouvert par les légumes et les morceaux de viande, disposés de façon artistique.

Ingrédients pour 6 personnes :

— 1 kg de viande de bœuf

— 1 poulet — 1 kg de semoule — 250 g d’oignons — 250 g de tomates — 250 g de carottes — 250 g de navets — 250 g de pois chiches — 250 g de chou vert — 250 g de fèves fraîches écossées (selon la saison) — 500 g d’aubergines — 500 g de courge — 500 g de courgette — Bouquet de persil et coriandre — 100 ml d’huile d’argan — 50 ml d’huile d’olive — Epices : sel, poivre, curcuma, gingembre, piment doux

En option : 1 piment vert à ajouter avec les légumes pour plus de piquant (attention de ne pas le servir avec le reste des légumes, la plupart des gens ne pourraient pas le manger)

La réalisation :

— Nettoyer et peler les légumes,

— Couper le boeuf en gros morceaux et détailler le poulet,

— Dans le bas du couscoussier verser l’huile d’olive puis mettre la viande, les oignons, la moitié des tomates coupées en quartiers et assaisonner. Laisser rissoler jusqu’à ce que les oignons soient translucides. Ajouter alors le bouquet de persil et coriandre, couvrir d’eau et laisser mijoter durant environ 15 minutes,

— Durant la cuisson de la viande : mouiller la semoule avec de l’eau tiède et égrainer à la main,

— Ajouter dans le bas du couscoussier les carottes, navets, pois chiches, fèves et le chou vert que vous aurez préalablement nettoyés, pelés et découpés,

— Quand la partie basse du couscoussier bout, verser la semoule dans la partie haute afin qu’elle s’imprègne une première fois de la vapeur émanant de la préparation viande et légumes,

— Quand la vapeur a bien imprégné la semoule une première fois et qu’elle s’échappe au-dessus de la semoule, verser la semoule dans un grand plat rond, mouiller à l’eau tiède et travailler à la main avec un peu d’huile de table, pour éviter les boulettes. Cette opération est à réaliser trois fois, avec retour dans le haut du couscoussier durant 15 minutes entre chaque étape, pour finaliser la cuisson de la semoule à la vapeur. La dernière étape consiste à ajouter l’huile d’argan à la semoule, juste avant de servir, en ayant soin de bien la répartir à la main dans la totalité de la semoule. Saler à votre goût,

— Ajouter le reste des tomates que vous aurez râpé, les aubergines, les courgettes et la courge à la partie basse du couscoussier (avec la viande) environ 15 minutes avant de servir.  

Pour le service, dans un grand plat rond, disposer les graines de couscous en faisant un dôme, recouvrir avec les légumes et les morceaux de viande, de façon à contenter l’œil et arroser avec le bouillon. Le reste de bouillon doit être servi à part, dans des petits bols à faire circuler autour de la table.

Notre cuisinier : Youssef

Youssef, notre cuisinier, prépare le repas sous vos yeux, dans notre petite cuisine dont il tire le meilleur. Il prendra un immense plaisir à cuisiner vos repas, dans la grande tradition de la cuisine familiale qui lui a été transmise par sa maman. Dernier né d’une grande famille, son grand bonheur étant d’être à l’origine de vos moments de plaisirs culinaires, il mettra tout son amour dans la préparation de ce couscous traditionnel dont je vous livre sa recette.

A réaliser chez vous ou à venir déguster au Dar Liouba : réserver ici

Bissaha !

Retrouvez la vidéo de la recette :

Semoule ou couscous, quelle différence ? Et laquelle choisir ?

Tout d’abord, il ne faut pas confondre la semoule et le couscous, bien que ces ceux-ci soient souvent confondus à cause du plat de couscous.Le couscous et la semoule sont tous les deux des grains de blé dur, mais c’est la taille des grains qui les différencie : grains moyens pour le couscous et semoule fine pour les plats et desserts.La semoule se vend sous le nom de « Semoule de blé dur moyenne/fine/extra fine » alors que la graine de couscous est vendue sous l’appellation « Couscous », « Couscous de blé dur » ou « Graine de couscous ».

Le secret de la cuisson de la graine de couscous : 3 fois ¼ d’heure !

graines de couscousLe secret de la recette traditionnelle réside en ses 3 cuissons successives.Tout d’abord, préparez un long ruban de coton humidifié et placez-le à la jonction de la partie inférieure et de la partie supérieure du couscoussier pour éviter la déperdition de vapeur.

Etape 1 : la préparation

Attention à la quantité préparée car à la cuisson le couscous double de volume. Prévoyez 80 à 100 g de semoule à grains moyens par personne.Tout d’abord, préparez un long ruban de coton humidifié et placez-le à la jonction de la partie inférieure et de la partie supérieure du couscoussier pour éviter la déperdition de vapeur.Mettez votre semoule de couscous dans un grand plat creux assez large afin de pouvoir bien l’étaler (le plat traditionnellement utilisé est en bois), puis couvrez d’eau et mélanger à la main. Videz l’eau en trop en laissant un petit fond et laissez reposer environ 10 a 15 mn. Le surplus d’eau sera complétement absorbé, ajoutez ensuite une cuillère à soupe d’huile d’olive et mélangez à nouveau.

Etape 2 : la 1ère cuisson

Versez ensuite les graines de couscous dans la partie supérieure de la couscoussière, au-dessus du bouillon qui mijote. Si vous souhaitez préparer de la semoule sans toutefois préparer de la viande ou des légumes, mettez tout simplement de l’eau à bouillir dans le couscoussier. Ne remettez pas la semoule dans la partie supérieure du couscoussier tant que le bouillon ne bout pas. Faites cuire ¼ d’heure dans le couscoussier. Pas d’inquiétude, le grain ainsi humidifié ne passera pas par les trous du couscoussier.

Etape 3 : la 2 ème cuisson

Lorsque la vapeur se dégage au-dessus des graines, enlevez le couscous et versez-le à nouveau dans votre grand plat (attention c’est chaud !), puis ajoutez de l’eau et du sel. Aérez-le à pendant environ 5 minutes à l’aide d’une grande cuillère en bois en ajoutant encore de l’eau petit à petit. (Traditionnellement, cette opération est réalisée à la main, mais vous risquez de vous brûler). Laissez reposer 10 minutes environ puis faites étuver à nouveau ¼ d’heure.

Etape 4 : la 3 ème cuisson

Versez une troisième fois votre couscous dans votre plat puis ajoutez un peu d’eau, mélangez, émiettez à main, puis remettez à cuire encore ¼ d’ d’heure. C’est prêt !

La présentation du couscous

Mettez le couscous en dôme dans un un grand plat creux, puis faites un puits au centre. Arrosez ensuite tout le couscous avec 3 louches de bouillon. Puis, placez la viande au centre et disposez les légumes autour. Arrosez à nouveau avec du bouillon. Présentez le reste de bouillon dans un bol sur la table. Servez très chaud et dégustez avec de la Harissa.

D’après un entretien avec Mr Khemir née en Tunisie

Tiens c’est bonne question ça, où manger un couscous sans gluten à Paris ou ailleurs ? On a mené l’enquête et voici les adresses où vous pourrez assouvir votre envie de couscous version gluten free. Suivez le guide ainsi que les conseils de notre expert en la matière !

Qu’est-ce qu’un bon couscous ?!

Avant de vous envoyer manger un couscous sans gluten à Paris, on a dégoté un expert ès couscous : Samir Alliche, du groupe Jolie Chérie.

Couscous sans gluten d

Sa maman, Aldjia, est une experte en couscous, mais contrairement à ce que l’on peut croire, tout le monde ne prépare pas le couscous de la même façon. « En Kabylie, on aime le couscous très fin. Ma mère retravaille la semoule pour arriver à un résultat parfait !« .

Et la semoule, c’est ce qui fait tout dans le couscous, « c’est un peu l’équivalent du riz dans les pays asiatiques » nous explique Samir ! Elle est ensuite accompagnée de bouillon, de légumes et de viandes et parfois même de poisson. « En Kabylie, le couscous traditionnel c’est veau ou merguez« .

Et le couscous sans gluten, il en pense quoi notre expert ?! « Eh bien ça m’intrigue ! Je ne suis pas contre mais je me demande ce que ça peut donner, si on peut retravailler la semoule… à tester !« 

Ça tombe bien, voici deux super adresses, où découvrir les joies d’un couscous sans gluten à Paris ainsi que partout en France !

Où manger un couscous sans gluten à Paris ?

Couscous Deli dans le 11ème arrondissement

S’approprier le couscous pour mieux le réinventer, c’est le crédo d’Amina et Mathilde, les fondatrices de Couscous Deli ! Ici pas de cadre ethnique, l’endroit ressemble plus à un resto de quartier très convivial.

Un des couscous sans gluten de ©Couscous Deli

Le couscous est une excuse pour voyager au Maghreb… mais aussi en Sicile, en Thaïlande, bref partout ! Les ingrédients sont de saison et les deux amies favorisent les cultures locales au maximum… bref une adresse responsable et décalée !

Côté traces ? Le couscous sans gluten est à base de maïs et de riz (il vient de chez Priméal). Comme il y a du couscous de blé en cuisine, il est possible qu’il y ait des traces de gluten, donc attention bidons sensibles

Par ici pour l’adresse de Couscous Deli !

Le Caroubier dans le 15ème arrondissement

Si vous faîtes partie de nos fidèles lecteurs, vous connaissez forcément Le Caroubier ! Une chouette adresse où manger un couscous sans gluten à Paris, dans le 15ème arrondissement.

©Le Caroubier - fait aussi du couscous sans gluten !

Karim, le patron a eu à cœur d’adapter ses recettes pour que tout le monde puisse partager son couscous. Il propose même des formules spéciales pendant le Ramadan.

Côté traces ?

Ici même topo que chez Couscous Deli ! La semoule est à base de maïs et de riz. Petit plus les ustensiles et les casseroles sont dédiés pour limiter les contaminations croisées. Mais on ne peut pas dire pour autant que l’endroit est 100% sans gluten, il peut donc y avoir des traces.

Par ici pour l’adresse du Caroubier !

Et un couscous sans gluten ailleurs qu’à Paris ?!

Mamie Couscous livre partout en France

Si une envie de couscous sans gluten vous prend soudainement, sachez que vous pouvez également vous le faire livrer, partout en France ! Comment est-ce possible ? Grâce à Mamie Couscous, une jeune pousse qui vaut le détour.

Où manger un couscous sans gluten à Paris ? - A table avec Mamie Couscous ! ©Because Gus

A l’origine de l’entreprise il y a la rencontre de Sandie Jaidane et de François-Afif Benthanane, un self-made man, entrepreneur social en série. Lorsqu’il parle de son projet à Sandie, elle décide de tout plaquer et d’apporter la touche sans gluten au projet !

Mamie Couscous qui permet aux femmes des quartiers difficiles d’accéder à une activité professionnelle ou de compléter leurs revenus tout en se formant et en transmettant leurs traditions. Les produits utilisés sont bio, sourcés au maximum localement et varient en fonction des saisons. Les couscous sont préparés dans les cuisines du Centre Etic du Château de Nanterre, laboratoire de l’innovation sociale et de la transition alimentaire en Ile-de-France. Enfin, une partie des revenus sont reversés à des associations caritatives… plus engagé c’est difficile à faire, non ?!

Tous les couscous sont vegan et cuits à la vapeur douce pour que les ingrédients conservent leur valeur nutritionnelle. Seul bémol, l’entreprise ne propose pas que du couscous sans gluten, il peut donc y avoir des traces de gluten.

Par ici pour commander et se faire livrer avec Mamie Couscous !

Cet article a été publié le 2 novembre 2016 et a depuis été mis à jour par l’équipe.

La photo de couverture est signée : ©Couscous Deli

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Понравилась статья? Поделиться с друзьями: