Comment ouvrir une noix de coco

"Où tu vois des petits fruits à grignoter facilement, je te prie ?", "ben là ! des petits morceaux de melon, d

Donc, pour ceux qui ont suivi, l’idée était de rapporter du marché, dimanche dernier, des petits fruits à grignoter facilement. Le préposé aux courses a acheté « des petits fruits faciles à grignoter » comme on le constate ci-dessus. Pour le melon, passe encore, ce n’est vraiment pas compliqué de le préparer, mais reconnaissez-le, déjà on est loin de la barquette de framboises. Pour l’ananas, c’est un tout petit peu plus fastidieux, mais là encore, cela reste faisable en un temps assez court. Mais pour la noix de coco, c’est une autre histoire… Récit de son ouverture en 1h30, top chrono.

16 h L’heure du goûter !

16h : Je décide de « grignoter facilement un petit cube de noix de coco fraîche ». Donc, d’ouvrir la noix de coco. Saisie sur Google « comment ouvrir facilement une noix de coco ». Je tombe sur ce lien qui me paraît très smart, si j’en crois la vidéo, mon morceau de noix de coco je l’aurai d’ici 2 mn dans le ventre, ça va le faire.

Photo 26-08-2014 17 26 1016 h 10, de toute évidence, la personne sur la vidéo est plus douée que moi, ou mieux équipée, ou plus musclée, en tout cas je nPhoto 26-08-2014 17 28 5816h35 - je suppose qu16h40 - Le goutte à goutte est exaspérant, j16h50 - la constance a payé, le tournis a fini par entrer. ça ne coule pas tellement plus vite, hélas. Je finis par laisser tomber l16-52 - je finis par installer la bête sur le sol du balcon. On va voir ce qu16h58 - deux parties quasi identiques, une blancheur de nacre, une odeur des îles, rhââââ ! Il ne reste "plus" qu16h08 - le premier morceau cède enfin, alors que je suis allée chercher mon meilleur couteau d16h20 - Alors pour ceux qui imaginerait que la lame du couteau s17h28 - l

17h30 : je sors de la cuisine, j’en ai ras le bol, ras le bol, ras le bol. Plus envie de noix de coco. Je mets le tout au frais dans une boîte hermétique et je mange… une banane.

Moralité : s’il vous prend l’envie d’acheter une noix de coco fraîche, choisissez plutôt à la place des framboises. Ou de la noix de coco en poudre. Ou une raquette de tennis. Ce que vous voulez mais pas une noix de coco !

Ouvrir une noix de coco en la mettant au four

C’est de loin la méthode la plus simple mais elle a l’inconvénient d’assécher, sinon de faire cuire, la chair de la coco. Un peu dommage quand on envie de se délecter du fruit « au naturel ».

Avant toute chose, il faut impérativement vider l’eau de la noix de coco avant de la mettre au four, au risque que le fruit explose…. Percez des trous au niveau des trois yeux de la noix de coco, et mettez-y une paille ou retournez la noix au-dessus d’un récipient pour récupérer l’eau de coco, que vous pouvez boire.

Pour les gourmands : Comment faire du pain ?

Pour ouvrir votre coco, mettez votre four à préchauffer à 190°C puis laissez votre noix de coco vide chauffer pendant une dizaine de minutes. Quand elle est bien chaude, la coque va se fendre. Une fois fendue, retirez votre noix de coco du four avec un torchon. A l’aide d’un couteau simple, retirez l’écorce en passant la lame du couteau entre l’écorce et la chair. Normalement, ça part assez simplement.

Une fois toute la coque enlevée, à l’aide d’un économe vous pouvez retirer la couche fibreuse qui reste autour de la chair.

Ouvrir une noix de coco avec un couteau

Si vous n’avez pas de four ou si vous voulez manger une noix de coco simplement, sans qu’elle soit réchauffée au four, voici la méthode pour ouvrir une noix de coco, comme ils le font dans les îles.

Tout d’abord, percez les trois petits trous qui se situent au-dessus de la coco et récupérez l’eau de la coco. Une fois vidée, équipez-vous d’un gros couteau. Vous allez vous servir du côté non tranchant et le plus épais (a l’envers donc) du couteau pour ouvrir votre noix de coco

  • Dans une main, tenez fermement, face à vous, votre noix de coco, les trois petits trous à l’opposé de vous. Autrement dit, la partie intacte de la noix de coco se trouve du coté de votre poitrine et la partie avec les petits trous de l’autre côté.
  • Vous allez donner des coups secs sur le haut de la noix de coco. Après un coup, vous tournez d’1/4 la noix de coco et vous recommencez l’opération.
  • A force, la coque va se fendre et vous permettre d’accéder à la chair.
  • Une fois la coque fendue en deux, placez la lame d’un couteau entre la chair et la coque pour décoller la coco.

A découvrir : Comment se débarrasser des moucherons ?

Les étapes à suivre pour ouvrir une noix de coco

La première chose à faire est de vider la noix de coco. Pour ce faire, il faut percer un trou de 1 cm sur le dessus de la noix. Ceci fait, on la retourne au-dessus d’un grand bol pour recueillir tout le jus. Pour faire sortir tout le liquide, n’hésitez pas à secouer la noix de temps en temps. Une fois la noix de coco vide, vous avez le choix entre le four ou le maillet pour l’ouvrir.

  • Pour la première technique, vous devez enfourner la noix de coco jusqu’à ce qu’elle se fissure. Ceci fait, sortez-la et laissez-la refroidir. Après deux ou trois minutes, enveloppez la noix avec une serviette. Placez le tout dans un grand sac, entortillez bien le sac et fracassez-le contre un mur en béton. Pour séparer la chair de la coque, servez-vous d’un couteau à beurre. Pensez toujours à vider la noix avant de l’enfourner sinon elle risque d’exploser sous la pression.
  • Pour la technique du maillet, vous devez envelopper la noix de coco avec une serviette après l’avoir vidé. Ceci fait, frappez-la avec un maillet en métal ou un marteau jusqu’à ce qu’elle se fissure complètement. Une fois la noix de coco divisée en deux, placez les deux moitiés à l’envers puis frappez chaque moitié avec le maillet pour détacher la chair facilement. Frappez fermement sinon vous risquez de vous faire mal à la main.

A savoir :

Une fois ouverte, il est très important de consommer l’eau de noix de coco fraîche juste après qu’elle ait été exposée à l’air. En effet cette eau est un mélange unique et stérile, c’est à dire vierge de toute infection microbienne, et l’exposition à l’air ou au pire la stérilisation détruit énormément des principes actifs micro nutritionnels de la coco. Parmi ces micronutriments on compte l’acide laurique (qui ne se trouve que dans la noix de coco et dans le lait maternel, le fer, le potassium, le magnésium, le calcium, le sodium, phosphore chloride)

Lait de coco comme à Madagascar s’obtient en pressant la pulpe de coco sec avec de l’eau tiède. A ne surtout pas confondre l’eau de coco. Ce dernier vient de la noix verte; Alors que le lait de coco provient de la pulpe râpée de la noix mûre et sèche.

La plus grande production de cocotiers de Madagascar se trouve dans la région SAVA. Ceci est l’abréviation des 4 principales villes: Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa du Nord-Est de l’île. Dans cette région, nous fabriquons nous-même notre huile de coco à partir du lait de coco. Et plus qu’ailleurs, nous mangeons le coco sous toutes les formes. Ainsi, les bonbons coco, le sablé au coco, le poisson au coco, le manioc au coco, L’huile de coco, Etc… Comment faire des bonbons coco fondants de Madagascar en vidéo

Lait de coco comme à Madagascar, avantages et bienfaits

Lait de coco comme à Madagascar contient du fer, du potassium et du phosphore. Riche en lipide, il donne de l’onctuosité et de la douceur aux plats. Essayez la viande blanche au coco: Une tuerie !! Plus digeste que le lait d’origine animal, j’adore le mariage du lait de coco avec les crevettes aux trois poivres de Madagascar.

L’avantage avec le lait de coco est qu’il s’utilise aussi bien dans les plats salés que sucrés. De ce fait, il peut aussi bien remplacer la crème fleurette dans les gratins ou le lait dans les soupes, les entremets et les gâteaux. Je l’aime particulièrement dans le curry rouge de poulet au lait de coco. Tandis que dans la composition du lait d’or, secret millénaire le lait de coco n’est que pure merveille. ( Réduire l’huile ou le beurre lors de l’adaptation.)

LA RECETTE DU LAIT DE COCO COMME A MADAGASCAR

Temps de préparation: 20mn

Temps de cuisson: 0mn

Lait de coco comme à Madagascar

Ustensile:

  • 1 râpe pour coco.

  • 3 bols pour malaxer : Le premier bol pour malaxer. Le deuxième bol pour récupérer la pulpe râpée; Puis enfin le troisième pour le lait obtenu.

  • 1 vieux torchon propre ou ses propres main. Je préfère les mains.

Ingrédients pour 400 ml de lait de coco:

  • 2 noix de coco bien sèches (ou 500 gr de noix de coco râpée)

  • 2 verre d’eau tiède (3 verres d’eau chaude si vous utilisez du coco râpé déshydraté du commerce)

Préparation

  1. En premier lieu, râper la noix de coco et réserver dans un bol.

  2. Ensuite mettre l’eau à chauffer, juste assez tiède pour pouvoir la toucher.

  3. Puis verser la première moitié de l’eau tiède dans le bol de pulpe de coco râpée; C’est pour malaxer cette pulpe et extraire le lait.

  4. Enfin, placer le tout dans un torchon et récupérer le lait en essorant.

  5. Recommencer l’opération avec la deuxième moitié d’eau tiède.

Vous avez votre lait de coco comme à Madagascar prêt à l’emploi. Il se garde par ailleurs, 2 jours au réfrigérateur et se conserve bien au congélateur. Alors que, le déchet de pulpe de coco est excellent pour faire du compost au jardin; La noix quant à elle peut être utilisée pour fabriquer des bijoux de fantaisie ou des ustensiles de cuisine.

Comment ouvrir la noix de coco et faire du lait de coco comme à Madagascar ?

Partagez cet article sur :

Share on Facebook Share 0

Share on TwitterTweet

Share on Google Plus Share

Share on Pinterest Share 1

Share on LinkedIn Share 0

Beurre de noix de coco

Comment est fabriqué le beurre de noix de coco ?

Le beurre de coco est fabriqué en mélangeant la chaire de noix de coco séchée.

Le beurre de noix de coco utilise la chaire de la noix de coco pour obtenir une pâte épaisse et solide qui a une texture similaire à celle des autres beurres traditionnels et qui est fréquemment utilisée en cuisine.

Il existe plusieurs façons simples de faire du beurre de noix de coco, tout en utilisant de la noix de coco râpée et séchée, mais la plus simple est simplement de le mélanger. Cela peut être fait avec un mélangeur à haute puissance ou un robot culinaire. Si le résultat final n’a pas la consistance du beurre, de l’huile de coco peut être ajoutée au mélange (voir la recette ci-dessous).

Le beurre de noix de coco est utilisé presque exclusivement en cuisine. Il est souvent utilisé comme substitut dans les recettes qui demandent de l’huile de noix de coco, mais peut également être ajouté aux currys, à la purée de légumes, aux smoothies et plus encore. Beaucoup de recettes qui demandent du beurre de noix de coco sont des recettes de desserts, bien qu’il y ait beaucoup d’autres plats qui peuvent bénéficier de sa saveur. Il est plein de graisses saines et de nutriments essentiels tels que le magnésium et le calcium, de sorte que beaucoup de gens vont même le manger tout seul.

Le beurre de noix de coco est facilement disponible dans de nombreux magasins et supermarchés, bien qu’il soit aussi extrêmement facile à fabriquer à la maison pour la plupart des gens. Les beurres achetés au magasin et les beurres faits maison peuvent être conservés pendant plusieurs mois à condition qu’ils soient conservés dans un garde-manger à l’abri de la lumière directe du soleil dans un récipient ou un récipient scellé.

Comment faire votre propre beurre de noix de coco

  1.    Ajouter 4-5 tasses de noix de coco séchée à votre robot culinaire. Il peut être déchiqueté ou en flocons, mais il doit être non sucré.

  2.    Lancez le robot culinaire pendant au moins 15 minutes. Vous remarquerez que la texture du beurre de noix de coco change pendant ce processus, car il se transforme progressivement en un liquide épais et visqueux. Vous devrez gratter périodiquement des morceaux de noix de coco sur les côtés du robot culinaire.

  3.    Si vous n’obtenez pas la bonne consistance, ajoutez un peu d’huile de coco. Notez qu’il doit rester légèrement liquide pendant qu’il est dans le robot culinaire.

  4.    Verser le beurre

    dans un bocal en verre, couvrir et conserver à température ambiante. Vous remarquerez qu’il commence à se solidifier et durcir.

Eau de coco

L’eau de coco est le liquide que l’on trouve à l’intérieur des noix de coco et, bien que riche en sucres naturels, elle est très appréciée pour sa richesse nutritionnelle. Ce jus naturel contient des minéraux tels que le fer, le calcium et le magnésium, de multiples vitamines du complexe B, des enzymes bio-actives, des électrolytes et des cytokinines.

L’eau de coco fonctionne très bien dans le traitement de la déshydratation, et en particulier la perte de fluide résultant de problèmes gastro-intestinaux tels que la diarrhée. En raison de sa composition spéciale, il est considéré comme étant plus efficace que n’importe quel type de boisson gazeuse à cette fin.

Bien que toutes les noix de coco contiennent ce liquide, ce sont généralement seulement celles qui sont légèrement immatures (entre 5 et 7 mois) qui sont récoltées à cette fin. Les jeunes noix de coco ont de l’eau qui est amère et pas encore riche en nutriments, tandis que les noix de coco plus âgées n’ont pas autant d’eau que les noix immatures. Si elle est récoltée au moment le plus opportun, une noix de coco peut contenir jusqu’à un litre d’eau à l’intérieur.

Dans les pays tropicaux, des noix de coco fraîches sont disponibles toute l’année. Dans d’autres régions, ils doivent être importés, bien qu’ils puissent être trouvés dans certains grands supermarchés. L’eau de noix de coco peut également être trouvée séparément soit embouteillée, soit emballée, bien qu’elle ne soit généralement pas aussi nutritive puisqu’elle comprend des additifs qui prolongent sa durée de conservation. Une fois ouverte, l’eau dans les noix de coco devrait être consommée immédiatement sinon elle commence à tourner à l’acide. Il peut durer quelques jours s’il est conservé dans le réfrigérateur. L’eau de noix de coco est non seulement savoureuse, mais elle est parfaitement sûre pour toutes les personnes, y compris les nourrissons et les femmes enceintes.

Comment ouvrir une noix de coco

Le plus gros problème que les gens rencontrent avec les noix de coco est de les ouvrir en toute sécurité! L’eau de coco se trouve à l’intérieur de la noix de coco et est protégée par une couche externe dure. Des soins et de l’expérience sont nécessaires pour ouvrir une noix de coco sans problèmes ni blessures. Typiquement, la méthode la plus courante consiste à utiliser un outil tranchant comme une faucille afin de ciseler la coquille à une extrémité de la noix de coco et ensuite couper dans la couche dure. L’eau de noix de coco peut être sirotée directement à partir de la noix de coco avec une paille, bien que certaines personnes préfèrent ajouter d’autres ingrédients tels que des feuilles de menthe ou des tranches de citron.

Un moyen facile d’extraire l’eau de coco d’une noix de coco

Il n’est pas nécessaire d’ouvrir complètement la noix de coco pour extraire l’eau de la noix de coco. Voici trois étapes simples pour sortir l’eau rapidement et facilement.

  1.    Trouvez les «yeux» de la noix de coco. La plupart des noix de coco ont trois yeux en haut, bien que certains types n’en ont que deux ou même un. Ce sont de petites marques indentées et devraient être faciles à trouver.
  2.    À l’aide d’un tournevis ou d’une brochette, percez un trou dans l’un des yeux. Habituellement, l’un des trois yeux sera beaucoup plus doux que les autres. Si vous ne pouvez pas faire cela, utiliser un marteau et un clou est une bonne alternative!
  3.    Tournez la noix de coco à l’envers et reposez-la sur un bol pour recueillir l’eau. Plus vous faites le trou, plus vite l’eau s’écoulera de la noix de coco.

Lait de coco

Le lait de coco est traditionnellement obtenu en râpant la chaire de noix de coco et en la pressant à travers de la gaze

Le lait de coco ne devrait pas être confondu avec l’eau de noix de coco, car ils sont deux choses complètement différentes. Pour commencer, l’eau de coco est claire et le lait de coco est blanc. Ils sont également obtenus de différentes manières.

Tandis que l’eau de noix de coco est simplement le liquide trouvé à l’intérieur de la noix de coco, le lait est fait en râpant la chaire d’une noix de coco brune. En raison de la haute teneur en huile de la chaire de noix de coco, le résultat final est le lait de noix de coco plein de graisses saturées et riche en goût et en couleur.

Ne confondez pas le vrai lait de coco, qui se trouve généralement dans une boîte, avec les substituts de lait à base de noix de coco trouvés à côté du lait de soja dans votre supermarché. Ces substituts de lait contiennent habituellement du «Carraghénane» et une variété d’additifs et de conservateurs inutiles. Quand je parle de lait de coco sur ce site, je veux dire le lait de coco qui vient dans une canette.

Diverses méthodes de préparation permettent le lait de noix de coco de divers pourcentages de graisse, allant de 22% à 5% de graisse. Le lait de coco riche en matières grasses est traditionnellement obtenu en râpant la chaire de noix de coco et en la pressant dans une étamine. Afin de réduire le pourcentage de graisse, la chaire de noix de coco est laissée à tremper dans de l’eau chaude, puis le processus est répété deux ou trois fois. Il est également possible de faire son propre lait de coco à la maison.

Le lait de coco est utilisé principalement dans la cuisine et est un excellent complément à un régime. C’est un ingrédient important dans de nombreuses cuisines différentes, en particulier asiatique (voir ce poulet grillé avec une recette de bok choy). Le lait plus mince est généralement utilisé dans la plupart des plats, tandis que le lait de coco plus épais et plus gras est normalement réservé aux sauces et desserts (essayez cette crème glacée à la noix de coco). Parfois, le lait de coco est également utilisé comme une boisson (voir ce smoothie de noix de coco). À lui seul, il a un goût semblable au lait de vache et il est souvent servi dilué avec de l’eau. Plus communément, cependant, le lait de coco est mélangé avec d’autres ingrédients afin d’obtenir diverses boissons populaires telles que Pina-Colada. Cependant, le lait de coco contient également beaucoup d’huile qui a ses propres utilisations particulières. Par conséquent, il est très riche en graisses, donc il n’est pas recommandé que les gens en consomment des quantités excessives sur une base régulière.

Une utilisation inhabituelle pour le lait de coco est en horticulture! Il a été découvert que le lait peut favoriser la croissance des plantes en raison de sa teneur en cytokinines. Bien que cela ne fonctionne pas pour tous les types de plantes, certaines céréales comme le blé ont apporté des améliorations significatives en ajoutant 10% de lait de coco à son substrat.

Quel lait de coco devriez-vous acheter?

Il y a quelques facteurs à considérer lors de l’achat du lait de coco. Premièrement, je recommanderais toujours d’acheter une marque biologique. Ceux-ci sont très faciles à trouver, relativement peu coûteux, et devraient être disponibles dans votre supermarché local.

Le lait de coco est habituellement stocké dans des boîtes de conserve, qui utilisent souvent un produit chimique toxique appelé BPA dans leurs doublures (le même BPA que vous trouvez dans certaines bouteilles d’eau). BPA est une toxine connue qui a été montré pour émuler l’hormone œstrogène. Envisager de trouver une marque de lait de coco qui utilise des canettes sans BPA. Au moment d’écrire ces lignes, le lait de coco biologique de Native Forest est une bonne option, et c’est ce que nous avons listé dans la section des aliments recommandés.

Comment faire votre propre lait de coco

Le lait de coco est facilement disponible dans les supermarchés partout dans le pays, bien qu’il existe également diverses méthodes pour le faire à la maison. Une technique simple consiste simplement à combiner de l’eau avec de la noix de coco râpée ou en flocons, également disponible dans les magasins.

  1.    Dans un mélangeur, mélanger deux parties d’eau bouillante, une partie de noix de coco râpée ou en  flocons.
  2.    Lorsque le mélange est aussi lisse que possible, filtrer les solides. Le liquide restant est votre lait de noix de coco.
  3.    Le lait peut être conservé dans un bocal en verre et conservé au réfrigérateur pendant environ 2 semaines.

Farine de noix de coco

Pour quel usage ?

La farine de noix de coco est faite en utilisant les restes solides restants après avoir fait du lait de coco

La farine de noix de coco est faite à partir des restes solides laissés après avoir fait du lait de coco. C’est un autre grand ajout à un régime, et est parfait pour cuire des aliments comme le pain de noix de coco et les biscuits de farine de noix de coco.

Beaucoup de gens le préfèrent, car il ne contient pas de gluten ou de grains, ce qui en fait un idéal pour ceux qui ont des problèmes digestifs, une intolérance au gluten, ou un intestin qui fuit. Il est également riche en fibres et en protéines. Enfin, la farine de noix de coco est généralement plus sucrée que les autres types de farine, de sorte que les produits de boulangerie qui l’utilisent nécessitent moins d’édulcoration.

Lorsque le lait de coco est fait, certains morceaux solides sont laissés après le processus de déformation finale. Après un certain temps, ces solides se transforment en flocons et, s’ils sont cuits puis mélangés, le résultat est une substance blanche et poudreuse utilisée comme farine.

La farine de noix de coco est souvent utilisée pour cuisiner et représente une excellente alternative pour les personnes qui ne veulent pas consommer de céréales ou qui sont allergiques au gluten. D’autres préfèrent simplement le goût de la nourriture préparée avec cette farine. La sensation de manger un gâteau ou du pain préparé avec de la farine de noix de coco est très différente des autres farines en raison de sa teneur en fibres très élevée. Les produits de boulangerie sont généralement plus lourds, plus denses et beaucoup plus rassasiants.

Comment faire votre propre farine de noix de coco

Bien qu’il puisse être trouvé déjà transformé et emballé dans de nombreux magasins à travers le pays, il est également possible de faire de la farine de noix de coco à la maison. Une fois que vous avez fait du lait de coco, vous avez déjà les ingrédients nécessaires puisque la farine est un sous-produit du processus de lait de coco.

La pulpe restante après la fabrication de lait de coco devrait être étalée sur une plaque à pâtisserie et placée dans le four à 200 degrés Fahrenheit jusqu’à ce qu’elle soit complètement sèche. Ensuite, il devrait être transformé dans un mélangeur ou un robot culinaire jusqu’à ce qu’il se transforme en une poudre fine et est prêt à être utilisé comme farine de noix de coco. La farine peut être stockée dans un endroit sec pendant plusieurs mois.

Noix de coco déshydratée / râpée /en flocons

La noix de coco émiettée se présente sous forme de petits morceaux de noix de coco séchée

Il y a très peu de différence entre la noix de coco effilée, déchiquetée et desséchée, de sorte que beaucoup de gens les utilisent de façon interchangeable. Ils sont tous fabriqués à partir de la chaire de la noix de coco, qui est moulu ou mis à travers une râpe. La plus grande différence entre les trois est la forme.

La noix de coco râpée vient en longues bandes minces; la noix de coco en flocons vient en morceaux plus petits et plus plats; et la noix de coco desséchée est encore plus fine et obtenue par broyage. Comme son nom l’indique, la noix de coco desséchée est débarrassée de la majeure partie de son humidité tandis que les variétés déchiquetées et en flocons contiennent encore de l’humidité, bien qu’elles soient toutes deux également sèches.

Les trois variétés sont utilisées en cuisine, principalement pour les desserts. Bien qu’ils soient parfois inclus dans la recette elle-même, la plupart du temps la noix de coco est utilisée comme une garniture saupoudrée sur le plat. La noix de coco râpée peut également être utilisée pour fabriquer votre propre lait de coco. La noix de coco déshydratée, déchiquetée et en flocons est tout à fait OK sur un régime tant qu’ils n’ont aucun sucre ajouté.

Ces différents types de noix de coco peuvent être trouvés dans de nombreux supermarchés et épiceries, en particulier ethniques. Cependant, il est également possible de les faire à la maison à partir de noix de coco régulières. La chaire de la noix de coco doit être préalablement séchée. Ensuite, il suffit de râper ou de broyer la noix de coco jusqu’à obtenir la consistance appropriée. Le produit final peut être stocké dans un endroit sec et conservé jusqu’à six mois, à condition qu’il soit emballé avec soin.

Sucre de noix de coco

Le sucre de coco est un sucre obtenu à partir du cocotier

Le sucre de coco est un type de sucre qui est obtenu à partir du cocotier, se différenciant de la plupart des autres produits de noix de coco qui sont fabriqués en utilisant le fruit lui-même.

C’est pourquoi, dans certaines régions, on parle de sucre de cocotier pour éviter toute confusion. C’est un édulcorant naturel qui est devenu de plus en plus populaire ces dernières années.

Il est utilisé dans la cuisine ou dans d’autres domaines où les gens préfèrent une alternative aux sucres raffinés. La recherche est toujours en cours sur les mérites du sucre de coco, mais il semble avoir plus de nutriments et un indice glycémique inférieur à celui du sucre raffiné, donc il est considéré comme un édulcorant supérieur. Cependant, il n’est généralement pas adapté pour les diabétiques ou ceux qui ont un régime faible en sucre comme le régime.

Le sucre de coco est obtenu en recueillant la sève liquide du cocotier, puis en laissant sécher la sève à la chaleur. Après que la majeure partie de l’eau s’est évaporée, le produit résultant peut être broyé et utilisé comme sucre. Comme la popularité du sucre de noix de coco a augmenté, il est devenu plus facilement disponible. De nombreux marchés d’aliments naturels le stockent et il peut également être trouvé en ligne. Bien que le processus de fabrication soit simple, il nécessite l’accès à la sève de palmier, ce qui n’est pas facile à obtenir.

Nectar de noix de coco

Le nectar de noix de coco est fabriqué à partir de la sève des fleurs de cocotier

Comme le sucre de coco, le nectar de noix de coco est un autre édulcorant naturel fourni par cette plante, sauf que celui-ci est sous forme liquide et il est fabriqué à partir de la sève de fleurs de cocotiers. Il est riche en minéraux et vitamines et a également un index glycémique inférieur à celui de la plupart des édulcorants.

Le nectar de noix de coco est souvent utilisé en cuisine comme alternative au nectar d’agave. Il a environ 10% de fructose, ce qui est beaucoup plus faible que les 50% à 90% qui est généralement trouvé dans le nectar d’agave. Il est fait à travers un processus simple et naturel qui consiste à recueillir la sève des fleurs de coco et à la faire bouillir. Initialement, la sève est sèche et épaisse, mais elle atteint un état beaucoup plus liquide à la fin du processus.

Le nectar de noix de coco n’est pas un produit très courant de noix de coco. Il n’est pas disponible dans tous les supermarchés ou épiceries, mais il peut être trouvé en ligne et dans de nombreux marchés alimentaires naturels.

Vinaigre de noix de coco

Le vinaigre de noix de coco est fait à partir de l’eau de coco ou de la sève du cocotier

Le vinaigre de noix de coco est un condiment qui est similaire à d’autres types de vinaigres obtenus par fermentation. Il a une couleur blanche et un goût très piquant et acide, et c’est le type préféré de vinaigre utilisé dans plusieurs cuisines asiatiques. C’est un meilleur choix que le vinaigre blanc ordinaire si vous êtes sur un régime, mais pas aussi approprié que le vinaigre de cidre de pomme.

Le vinaigre de noix de coco est fait à partir de l’eau de noix de coco ou de la sève du cocotier. Ceci est bouilli dans l’eau et la levure est ajoutée, ce qui lui donne un goût distinct par rapport aux autres vinaigres. Il est ensuite mis de côté pour différentes durées en fonction du niveau d’acidité souhaité.

Le vinaigre de noix de coco est utilisé dans la cuisine et c’est un condiment préféré dans de nombreuses cuisines. Il contient également beaucoup de minéraux et d’acides aminés. Pour les personnes qui cherchent à l’utiliser dans leurs recettes, il peut être utilisé comme un substitut dans la plupart des recettes qui nécessitent normalement du vinaigre.

L’ouvreur de coco !

Comme je l’ai déjà indiqué précédemment, je suis en vacances ! Je suis parti avec mes potes me balader dans la jungle locale pour découvrir des sites archéologiques. La ballade était censée durer une heure, mais nous nous sommes copieusement perdus ! Nous avons marché pendant des heures dans une jungle pas particulièrement hostile mais particulièrement chaude, sans eau ni nourriture.

L’un de mes potes eut la bonne idée d’ouvrir une noix de coco pour nous désaltérer. Sauf qu’ouvrir une noix de coco à mains nues, c’est pas évident…

Après avoir essayé toutes sortes de procédés (taper dessus avec une pierre, lancer la coco contre une pierre, taper la coco contre un arbre, hurler sur la coco, la lancer en l’air…), il a finalement réussi à l’ouvrir. Il a après plusieurs heures compris qu’il valait mieux taper sur le haut de la coco qu’au milieu. Assurément, il est dorénavant doté d’une connaissance extrêmement utile lorsque l’on est perdu dans la jungle. Pas sur que cette connaissance lui soit très utile de retour à Paris en revanche.

Même si je l’écris et le dis depuis plusieurs années, j’ai compris plus que jamais à quel point le talent est contextuel ! Si le copain en question a été la star du jour, et qu’on lui a reconnu en plus d’une certaine obstination un véritable talent d’ouvreur de noix de coco, son talent restera méconnu et ignoré dès notre retour. Pourtant, sa capacité sera la même qu’ici, mais elle ne servira à rien.

Il en est de même pour chacun : avoir une capacité, aussi exceptionnelle soit-elle, est une chose. Disposer des conditions et de l’environnement qui permettent de l’exprimer en est une autre. Ainsi, durant toutes mes années de conseil en management, j’ai pu observer :

– Des directeurs marketing qui font des merveilles dans des entreprises anglo-saxonnes très orientées business et qui perdent toute leur créativité dans des entreprises françaises à culture familiale

– Des commerciaux faisant des merveilles lorsqu’il s’agit de vendre un produit et qui n’arrivent à rien lorsqu’il s’agit de vendre un service,

– Des développeurs très bons dans des SSII parce qu’on leur demande d’aller vite et de faire du spécifique, qui deviennent les rois des bugs chez des éditeurs dont la mission première est de proposer des produits qui durent,

– Des chefs de projet brillants lorsqu’ils conduisent un projet à la fois sur un temps très long, et totalement perdus lorsqu’ils conduisent plusieurs projets à la fois sur un temps très court,

Le talent, c’est pour les uns de la « matière première », pour les autres un don. Dans tous les cas, ce que l’on fait de cette matière première ou de ce don dépend du contexte dans lequel on se trouve. En entreprise, la capacité à exprimer son talent dépend de la culture de l’entreprise, de son organisation, des personnes avec lesquelles on travaille, des produits, etc. Sans compter tous les facteurs qui n’ont rien à voir avec le boulot et qui peuvent largement influer sur notre activités professionnelles.

N’oublions pas que le talent d’un jour peut devenir le quidam de demain, et qu’il est de la responsabilité de chaque manager et de chaque RH de fournir à chacun les conditions qui lui permettent de révéler ses possibilités. Cela se joue dès le recrutement. Un CV c’est bien, mais imaginer le candidat évoluer dans l’entreprise c’est mieux !

Alors chers amis ouvreurs de coco, allez trouver votre jungle ;)

Понравилась статья? Поделиться с друзьями: